Une agence de Communication en Chartreuse

Agence La Chartrousine, une agence de communication en Chartreuse

Aujourd’hui je construis une agence de communication avec des prestations variées et de qualité, je crée  des partenariats commerciaux avec des spécialistes, et je souhaites aller plus loin encore dans mon rôle de conseil en accompagnant des porteurs de projet. Je veux que mon travaille mette en valeur l’humain et mon territoire, la Chartreuse. Quand il a fallu choisir un nom, La Chartrousine était une évidence.
Comme ce projet est intrinsèquement lié à mon parcours, je ne peux pas vous parler de l’agence sans vous raconter un peu comment j’en suis arrivée là.

On apprend réellement de soi-même qu’en entreprenant

Plus jeune je voulais participer aux jeux olympiques, et être grand reporter. Aujourd’hui je joue au foot et j’ai créé une agence de communication en Chartreuse, et la réalité dépasse mes rêves.

De l’écriture au big bang

Je prends très tôt la décision de me consacrer au journalisme, et j’oriente mon parcours scolaire au lycée dans ce sens : bac littéraire, classe bilingue, séjours d’échange aux Etats-Unis, option journalisme. La voie semble tracée, je présente naturellement le concours d’entrée à Science Po. Suite à une préparation dilettante j’obtiens quand même un incroyable 14 en histoire, mais pas la moyenne générale suffisante pour intégrer l’école.

Mon ambition écorchée je m’inscris donc à la fac d’histoire, mais je découvre rapidement que je ne suis pas calibrée pour faire des études universitaires. Je mets quand même mon temps à profit pour engranger un peu de culture et voyager. Deux ans plus tard me voici au point de départ, mes projets aux archives.

Je décide alors de m’inscrire dans une école de commerce pour préparer le BTS Communication des Entreprises. A cours d’options je fais ce choix portée par l’idée qu’étant créative ce cursus sera parfait pour moi, et me permettra de trouver un métier sérieux, rentable.
Un peu las de servir des frites entre 18h et minuit dans une enseigne de restauration rapide, je commence dès la rentrée à chercher une entreprise pour un contrat en alternance.

Et c’est ici que l’ADN de l’agence de communication en Chartreuse a commencé à prendre forme, c’est mon big bang.

De l’alternance dans les produits de santé à l’agence de communication La Chartrousine

Un matin de novembre je reçois un mail d’une petite start-up qui répond à ma candidature spontanée en me proposant un entretien. Lee contrat est rapidement signé, et l’aventure commence pour moi comme assistante marketing et communication. A la tête de cette start-up, BIOProfile, une femme exceptionnelle, Cécile Réal, qui sera un véritable mentor professionnel et humain. BIOProfile, depuis rachetée par TORNIER, développe et commercialise des implants orthopédiques en Pyrocarbone. Tout est nouveau pour moi. Le métier, les missions, le marché des implants chirurgicaux, le travail à l’international. Je suis constamment en apprentissage, à l’école ou en entreprise. J’ai des responsabilités, je conçois les supports de communication de l’entreprise en français et en anglais, je développe une charte graphique. Mon travail a de véritables enjeux commerciaux. Contre toute attente, participer à des labos d’anatomie et sélectionner des photos prises en bloc opératoires pour les plaquettes, ça m’éclate ! La passion pour mon métier est immédiate, la technicité des produits me fascine. Et à l’issue des deux ans je valide mon BTS.

Je me redécouvre ambitieuse et projette de faire une Licence, puis un Master en Marketing, toujours en alternance puisque mon école me le permet. Je passe alors une année à faire une étude de marché sur les pays d’Europe de l’Est pour Becton Dickinson. Mon profil spécialisé dans les produits de santé me permet ensuite de décrocher ma dernière alternance, comme chef de produit junior chez Roche Diagnostics, pour la marque Accu-Chek. En charge de la communication B to B, je mets en place entre 2007 et 2009 un plan média de 400 000 € pour le lancement d’un nouveau produit, une étude de marché en pharmacie ainsi qu’une plateforme commerciale en ligne.
Les points communs avec ma première alternance sont un recrutement via une candidature spontanée et la rencontre d’une manager exemplaire et inspirante, Valérie Delachenal, sans omettre un soutien constant de mes tuteurs, Jean-Charles Castioni et Elisabeth Phelip.

Et puis c’est la fin des études. Je soutiens mon mémoire sur le marketing en ligne des produits de santé et fête ça avec un concert de Johnny au stade des Alpes. Finalement ces cinq années sont passées vites et ont été marquées par de belles rencontres et de beaux succès. En plus de l’aventure humaine je suis armée d’un diplôme et d’une expérience solide.

Lucie en Chartreuse, histoire en images du parcours de Lucie PELLICIER directrice de l'agence de Communication La Chartrousine

Je suis recrutée en 2011 par King Jouet. Je suis contente de sortir des marchés B to B et de découvrir la grande distribution. Pendant trois ans je m’occupe de la communication interne de l’entreprise, des relations presse, et de l’organisation des salons professionnels. En 2012 je rejoins l’équipe commerciale et en plus de mes missions en communication, je prends la charge du reporting de chiffre d’affaire, je gère l’information diffusée aux magasins, mets en place des outils de collaboration en ligne, construis des matrices d’analyse et coordonne le service client magasin.

Créer une agence de communication n’est pas un but à atteindre mais un moyen de vivre un parcours professionnel à mon image. Aujourd’hui je peux vivre de nouvelles expériences tous les jours.

Je retiens de ces dernières années une seule leçon. Les plus belles expériences et les meilleures réussites sont celles que je suis allé chercher.

2014, j’entreprends la création d’une agence de communication en Chartreuse

En 2014 cela fait maintenant deux ans que je réfléchis sérieusement à me mettre à mon compte, mais dans quelle branche d’activité ? Les seules constantes auxquelles je m’accroche sont la volonté de travailler sur le Territoire de Chartreuse, et de faire en sorte que mon projet participe à la valorisation de ce territoire.

Je quitte en Novembre la société King Jouet et suis un programme spécialisé en marketing web. Et là l’évidence me frappe. Après dix années passées à faire de la communication d’entreprise, le projet est enfin là, je vais créer une agence de communication, en Chartreuse. Je me lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat et je dépose les statuts en février 2015, le 9, un mardi.

Entreprendre c’est une profession de foi, un mode de fonctionnement. Le poste de mes rêves dans l’entreprise idéal n’était possible que d’une seule façon, en créant ma propre activité. Etre l’acteur principal de sa réussite c’est aussi se donner les moyens de réaliser ses rêves, ses projets, et de réussir. Entreprendre c’est aussi une question de partage et de transmission. Pour toutes les personnes qui m’accompagnent et qui me soutiennent je dois donner en retour à d’autres. Je fais le choix dès le dépôt des statuts en février 2015 de participer à la semaine de l’entrepreneuriat au féminin. Avec le soutien de l’association 100 000 entrepreneurs et du Collège de Saint Laurent du Pont j’organise plusieurs interventions. L’idée ? Sensibiliser les jeunes de notre territoire à la notion d’entreprendre, à la valeur ajoutée de l’échec, à la possibilité de se construire un avenir sur mesure. Leur faire découvrir le vrai rôle d’une entreprise, ses différents métiers et surtout l’intérêt de l’école. Leur expliquer qu’entreprendre commence le matin en se levant. C’est en préparant mon power point que je me rends compte que cette volonté m’anime depuis tout ce temps. Un des enjeux de l’agence de communication La Chartrousine, sera de donner corps à un projet professionnel et commercial porteur de cette valeur.

Entreprendre infographie

Comment participer au développement du territoire avec une agence de communication ?

Et puis cette notion de territoire, comment l’intégrer à une société de services ? Comment la communication peut-elle favoriser le développement économique de la région ? En créant une page produits du terroir sur mon site ? Miam ! Mais bof. Quoi que…

Et puis je développe les quatre piliers de l’agence de communication La Chartrousine :

  • L’accompagnement des élèves du collège de Saint Laurent du Pont à partir de la 4e : interventions sur la semaine de l’entreprenariat au féminin (http://www.semaine-entrepreneuriat-feminin.com) et marraine d’un projet Entreprendre Pour Apprendre (http://www.entreprendre-pour-apprendre.fr) sur l’année 2015-2016 avec des élèves de 3e.
  • Vie associative professionnelle via l’Association des Créateurs et Chef d’Entreprise du Voironnais et les Entrepreneurs Chartreuse Guiers : l’appui des deux associations partenaires me permet de constituer un réseau professionnel de qualité, de participer à la transmission d’expérience des acteurs historiques du plateau, de bénéficier des conseils et du soutien de pairs. En retour, je me rends disponible pour mettre mes compétences en communication à la disposition des structures pour les aider à optimiser la lisibilité de leurs projets. Ces associations me permettent d’être actrice du territoire et non pas seulement consommatrice.
  • La création de partenariats avec des entrepreneurs locaux : minimiser le travail en marque blanche pour valoriser les compétences des entreprises du secteur et créer des synergies sur le territoire.
  • Mon projet professionnel, et plus particulièrement les ateliers (re)Commencez votre Communication

Voilà ou en est l’agence de communication La Chartrousine aujourd’hui. Un projet professionnel ambitieux de communication et porteur de valeurs qui me tiennent à cœur.  Je vous propose d’aller plus loin et de découvrir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *